Skip to main content

Publié le: Feb 10, 2016 par Admin - Acorn Monte-escaliers France & déposé sous Santé

 

La Phytothérapie : les 4 plantes à éviter avec la prise de médicaments

 

 

 

Les plantes ainsi que les remèdes naturels ne sont pas forcément sans effet pour votre santé. Elles ne font en effet pas toujours bon ménage avec les médicaments. Mais qui sont elles ?

Title: Adtech Ad

Le curcuma

On prête énormément de vertus au curcuma, Celui-ci est le principal ingrédient du curry. Il permettrait de lutter contre le cancer du colon, il réduit les douleurs de l'arthrite et il serait aussi utile au cerveau. Mais surtout, il faut éviter d'en prendre si l'on prend des anticoagulants car le curcuma peut interagir avec la warfarine (ou anti-vitamine K), ce qui augmente le risque de saignements.

Par quoi remplacer ce curcuma: en cas d'arthrite, buvez des jus riches en antioxydants comme les jus de raisin, de cerise griotte ou de grenade.

La grande camomille

Celle-ci va soulage la migraine ainsi que les douleurs rhumatismales, La grande camomille peut aussi ralentir la coagulation. Il faut donc surtout éviter d'en prendre lorsqu'on est sous anticoagulants. Attention si vous êtes allergique aux plantes appartenant à la famille des astéracées (comme la marguerite ou le pissenlit).

Par quoi remplacer la grande camomille : pour soulager votre migraine, faites bouillir une poignée de romarin dans un litre d'eau et versez le contenu dans une grande tasse. Couvrez votre tête à l'aide d'une serviette et inhalez les vapeurs aussi longtemps que possible.

La réglisse

La réglisse soulage les brûlures gastriques mais elle est absolument à déconseiller si vous prenez un traitement contre l'hypertension artérielle, surtout si ce traitement comprend un diurétique. Lorsque celui-ci est combiné avec la réglisse, il peut provoquer un plongeon vertigineux du niveau du potassium, indispensable à la contraction des muscles (et du cœur).

Par quoi remplacer la réglisse : pour soulager vos brûlures d'estomac, préférez une tisane au gingembre

Le millepertuis

Bon nombre de dépressions liées à un événement tel que décès, rupture, perte d'emploi, etc. ont pour cause un déficit en sérotonine (un neurotransmetteur). En stimulant sa production, le millepertuis pallie cette carence et améliore les symptômes. Evitez absolument d'en prendre si vous êtes déjà sous antidépresseurs car l'utilisation du  millepertuis avec ce type de médicaments peut entraîner des effets secondaires graves, y compris une accumulation de sérotonine (un autre neurotransmetteur) dans le cerveau.

Par quoi remplacer le millepertuis : des compléments à base d'huile de poisson. Les omega 3 aident en effet à améliorer votre humeur.

 

« Retour au Blog